Créer ses chambres d hôtes avec la rédaction d Accueillir Magazine, la presse spécialisée des maisons d hôtes

avr
01
2014
0
Meublés touristiques, bien s’informer avant d’ouvrir

Comme vous le savez probablement, la loi sur le logement (ALUR) promulguée fin mars comporte plusieurs dispositions qui réglementent les meublés touristiques. Or de nombreuses personnes réfléchissent à investir ou convertir un bien immobilier à la location saisonnière. Ils y voient, au choix, la promesse d’une bonne rentabilité, la possibilité de ne pas vendre une résidence secondaire ou un immobilier familial, une façon de ne pas connaître les problèmes de la location classique meublée ou pas… Nous en avons souvent au téléphone, notamment, disons-le, ceux qui ont pour objectif d’acheter un bien immobilier à Paris et de faire de la location touristique.

Tout d’abord, soyons précis sur les dénominations possibles. Les chambres d’hôtes ne sont pas concernées. En revanche, sont potentiellement concernés les gîtes ruraux, les meublés de tourisme, les locations saisonnières et de façon plus générale toutes les formes de location meublée de courte durée lorsqu’elles sont répétées et qu’elles s’adressent à une clientèle de passage qui n’y élit pas domicile. Seule la location saisonnière de la résidence principale échappe aux nouvelles dispositions.

La réglementation permet désormais aux communes de fixer des règles plus précises et ouvre la voie à des contrôles plus nombreux. Vont être principalement concernées les grandes villes mais éventuellement aussi toutes celles où existent des difficultés de logement et où les conseils municipaux décideront d’intervenir pour limiter la création de meublés touristiques. Il est donc essentiel de bien s’informer avant de se lancer dans un tel projet. Pour ceux qui le souhaitent, nous mettons en place une formation d’une journée sur ces sujets.

Comme je l’ai souvent écrit sur ce blog, méfiez-vous de ceux qui vous expliquent que louer un logement meublé en saisonnier ne pose aucun problème. Et si j’insiste, c’est qu’il suffit de lire n’importe quel forum pour voir répété à l’infini ce type d’affirmation. Dans les dossiers les plus complexes, le conseil d’un professionnel du droit indépendant – avocat, notaire… – peut s’avérer nécessaire avant l’achat du bien immobilier et les travaux car après il sera peut-être trop tard.

mar
20
2014
0
Préparer sa première saison touristique

Beaucoup de créateurs sont dans les dernières semaines avant l’ouverture de leurs chambres d’hôtes, ils attaquent leur première saison touristique.

C’est une période délicate car il reste toujours beaucoup à faire et les journées n’ont que 24 heures. Entre la fin des travaux, la décoration, le matériel, l’organisation et les formalités, mieux vaut ne rien oublier. Cette première saison est d’autant plus importante que l’opinion des visiteurs, voisins ou proches sera décisive pour la suite, le succès d’une maison d’hôtes reposant largement sur le bouche à oreille.
C’est aussi angoissant, l’adrénaline a été au rendez-vous pendant ces longs mois de préparation, mais quelque part, ce n’était qu’une étape. Maintenant la porte va s’ouvrir sur l’accueil de l’autre, de l’hôte. L’objectif final de tout ce projet mené à bien qui a engagé toute la famille et en général son patrimoine. Je connais des propriétaires maintenant installés et heureux dans leur vie qui ont eu un coup de blues à ce moment, se demandant si tout cela était bien raisonnable, si les choix étaient bons, les tarifs adaptés, si cela allait plaire, si le référencement du site allait permettre de remplir la maison, si…
Je dirai que c’est le processus normal de toute création, le doute en fait partie, il est même sain pour aider à prendre les bonnes décisions.

Pour vous aider dans ce dernier marathon – avant le suivant bien sûr, nous proposons un cahier pratique dédié à ces dernières semaines : J-100 avant l’ouverture de ma maison d’hôtes, Ai-je pensé à tout ? Cet ouvrage qui vient d’être remis à jour est conçu comme une liste de tâches à effectuer avant l’ouverture de la maison d’hôtes qu’il s’agisse de l’aménagement des chambres et des salles de bain, du petit déjeuner et de la table d’hôtes, du séjour de ses futurs hôtes, des outils de communication et de promotion, de la prise des réservations et des aspects administratifs et réglementaires. Vous pouvez l’acheter en ligne sur le site d’Accueillir Magazine ou par correspondance.

mar
13
2014
0
Le numéro 50 mars/avril d’Accueillir Magazine et la circulaire chambre d’hôtes

Le numéro 50 mars/avril d’Accueillir Magazine vient de sortir avec de nombreux sujets d’actualité.

Le dossier de ce numéro est consacré à la réglementation des chambres et tables d’hôtes suite à l’envoi d’une instruction ministérielle aux préfectures. Contrôles à venir, question sur le cadre légal, la problématique des statuts juridiques, cotisations sociales et régime fiscal, la sécurité et l’information des clients, la table d’hôtes et les licences boissons, la circulaire revient sur de nombreux points à connaître quand on veut se lancer dans l’activité de chambres d’hôtes.

En actualité, les intentions de départs en vacances des Européens, le bilan 2013 des Gîtes de France,  Fleurs de Soleil…
La rubrique Gestion fait le point sur les déclarations fiscales mais également les nouvelles dispositions applicables aux locations touristiques. La rubrique Internet s’intéresse à la présence de son site sur les smartphones, la rubrique Acteurs à Bienvenue à la Ferme avec une interview sur les circuits courts et aux 50 ans des Stations Vertes. La rubrique Pratique parle de décoration mais également des arnaques sur internet.
Comme à chaque numéro, nous abordons également de nombreux sujets fiscaux et réglementaires dans la rubrique Gestion – accessibilité, taxe de séjour…- et parlons promotion dans la rubrique Idées – surveiller ses concurrents, contacter les blogueurs…

A découvrir également dans Accueillir Magazine notre reportage dans une très belle maison d’hôtes du Pas-de-Calais, l’initiative de loueurs de Franche-Comté et l’interview d’une décoratrice qui réaménage régulièrement des maisons d’hôtes.

Vous souhaitez lire tous ces sujets, c’est le moment de vous abonner à Accueillir Magazine !

mar
06
2014
0
Emission M6 recherche gérants de maisons d’hôtes pour reportages

Sonia, journaliste pour l’émission C’est ma Vie de M6 recherche nouveaux propriétaires et gérants de maisons d’hôtes pour reportages.
Je lui laisse la plume pour vous expliquer sa demande, contactez-la directement si vous voulez plus de précision

« Bonjour,
Je suis journaliste pour M6, je travaille pour l’émission « C’est ma vie », présentée par Karine Lemarchand. Je prépare actuellement un reportage de 30 minutes sur les « Maisons d’Hôtes, Gîtes, Château : une nouvelle aventure ! ».

Je suis actuellement à la recherche de couples, de familles ou de groupes d’amis qui se sont lancés dans cette aventure et qui se reconnaitraient dans l’une des descriptions suivantes :
- Vous avez tout abandonné pour vous lancer dans l’ouverture d’une maison d’hôtes, d’un gîte.
- Si vous avez déjà un établissement, vous vous lancez dans une nouvelle activité pour maintenir/sauver votre établissement.
- Vous vous lancez dans la rénovation d’un château, pour y vivre ou en vue d’une ouverture au public.

L’objectif de notre reportage est de comprendre les situations auxquelles ces personnes doivent faire face. Et quels sacrifices elles exigent aussi bien sur le plan financier que personnel et familial. »

Mon mail : sojournaliste@gmail.com

Ecrit par Caroline Kyberd - Accueillir Magazine dans Evenements et agendas | Mots-clé :, , , , , ,
fév
26
2014
2
Faut-il ouvrir des chambres d’hôtes ou des gîtes ?

Je croise régulièrement des créateurs qui hésitent entre ouvrir des chambres d’hôtes ou créer des gîtes. Même si j’en ai déjà parlé sur ce blog, je souhaite y revenir car c’est un choix à mûrir très tôt car il s’agit de deux projets bien différents. Bien sûr, cela concerne la possibilité de créer des gîtes sur sa propriété, parce que si vous avez une maison à l’autre bout du village, la question ne se pose pas, c’est nécessairement une location, puisque vous n’habitez pas sur place.

Comme vous le savez, en gîte ou meublé saisonnier, les locataires sont autonomes. Ils ont à leur disposition un appartement ou une maison avec tous les éléments nécessaires à leur séjour, pièces meublées, cuisine équipée, salle d’eau, matériel, un accès direct…. Il s’agit d’une location, souvent à la semaine, avec un contrat, un état des lieux et un dépôt de garantie. Ils sont chez eux même si c’est chez vous.
En chambre d’hôtes, il s’agit d’un accueil chez l’habitant. Les visiteurs louent une chambre meublée quelques nuits. Vous les accueillerez à l’arrivée et vous les croiserez plusieurs fois par jour. Ils ont accès aux pièces communes. Ils y prendront leurs petits déjeuners voire leurs repas si vous proposez la table d’hôtes. Ils sont chez vous, c’est l’accueil chez l’habitant.

La chambre d’hôtes est une activité très prenante. Elle va modifier votre vie, vos horaires et vos vacances. Elle nécessite d’être sur le pont sept jours sur sept. La location saisonnière est moins contraignante au quotidien. L’accueil et le ménage peuvent être délégués à un tiers. En un mot, les deux projets sont différents.

C’est pour cette raison qu’avant d’opter pour telle ou telle formule, il faut être au clair sur les motivations qui vous poussent à créer un hébergement touristique. S’agit-il de compléter vos revenus ? S’agit-il de créer une activité à part entière ? Quelle sera votre implication dans le projet ? Etes-vous en mesure de modifier votre rythme de vie ?

Prenez le temps de cette réflexion avant de vous lancer car une fois les travaux effectués, il sera trop tard pour faire marche arrière !

Ecrit par Caroline Kyberd - Accueillir Magazine dans C'est un projet de vie | Mots-clé :, , , , , , , ,


Copyright © 2008 - 2014 ouvrir-chambres-hotes-leblog.com - Tous droits réservés - France - Theme thebuckmaker.com/aeros.